5 questions autour de la veille et des réseaux sociaux d’entreprise

De nos jours, à l’heure des réseaux sociaux d’entreprise, la veille stratégique a pris une dimension collaborative, où chacun contribue à la collecte et à la diffusion de l’information. Alain Garnier, CEO de Jamespot, nous révèle, au cours d’une interview exclusive, les bénéfices du crowdsourcing dans la veille stratégique.

Quelle est votre vision de la veille ?

Alain Garnier : Aujourd’hui, la veille stratégique n’est plus réservée à un petit nombre de professionnels mais à l’ensemble des collaborateurs de l’entreprise. Avec l’avènement d’internet et des réseaux sociaux d’entreprise, il est dorénavant facile de partager sa veille concurrentielle à ses collègues en seulement quelque clic. Chaque collaborateur a donc la possibilité de participer à la veille stratégique de son entreprise. C’est devenu un enjeu collectif.

Quels sont les métiers et les fonctions sont concernés par la veille ?

AG : Qu’elle soit réalisée au sein de la direction des achats, du marketing ou du service commercial, la veille collaborative permet de surveiller les changements de son secteur d’activité et les actions de ses concurrents et d’adapter  ensuite la stratégie du service. En conséquence, je pense qu’il est nécessaire pour tous les services de l’entreprise de réaliser une veille collaborative. D’autant plus, qu’elle est maintenant accessible à tous, grâce à l’évolution des outils de veille collaborative.

Chez Jamespot, quels sont les outils qui participent au processus de veille ?

AG : Concernant l’étape de collecte et de diffusion de l’information, l’application Spot-it !, installée sur le menu de votre navigateur,  permet de créer automatiquement en quelques clics un article dans Jamespot depuis n’importe quelle page web. Pratique pour pouvoir mutualiser la veille de chacun faite traditionnellement par mail, échanger sur le contenu et éventuellement prendre une décision et rendre l’information trouvable via le moteur de recherche de Jamespot.

Le Spot-It ! permet en un clic de publier le contenu d'une page web sur votre réseau social d'entreprise Jamespot.

Le Spot-It ! permet en un clic de publier le contenu d’une page web sur votre réseau social d’entreprise Jamespot.

Il est également possible de relier notre réseau social d’entreprise aux logiciels de veille grâce à des connecteurs.

Par exemple, nous avons élaboré un partenariat technologique avec DetectUp, une solution de veille  où nous pouvons transférer des informations d’une plateforme à l’autre. Il est donc possible de lire, sur le flux d’actualité de notre RSE, la veille effectuée par le logiciel de veille.

En quoi le caractère collaboratif du réseau social d’entreprise enrichi-t-il la veille stratégique ?

AG : Lorsque la veille est partagée sur un réseau social d’entreprise, elle est enrichie par les commentaires des collaborateurs. Ces derniers expriment leurs opinions et peuvent même fournir  des perspectives d’évolution. Les utilisateurs qualifient l’information. On peut même dire qu’il s’agit là d’un filtre naturel des informations pertinentes. L’analyse de la veille est donc enrichie de la perception de l’information des collaborateurs. C’est un atout majeur dans l’adaptation de la stratégie marketing et commerciale.

Ensuite, avec le réseau social d’entreprise, passer à l’action est plus rapide. D’abord l’analyse des retours des collaborateurs, facilite la prise de décision. Ensuite,  l’application Co-Pilot permet d’organiser des plans d’actions et de répartir des tâches aux membres de son équipe.

L’application Co-Pilot permet d’organiser des plans d’actions et de répartir des tâches aux membres de son équipe.

L’application Co-Pilot permet d’organiser des plans d’actions et de répartir des tâches aux membres de son équipe.

Selon vous, peut-on considérer que la veille collaborative est une étape du processus d’innovation ?

AG : La veille est un moteur d’échange. Elle développe l’imagination et provoque un débat chez les collaborateurs. Et de la confrontation des opinions naissent des idées innovantes. Il peut alors s’agir de la création d’un nouveau produit ou d’un nouveau processus métier.  La veille est donc bien un pilier de l’innovation.


 Bouton-Jamespot-TESTEZ-285-110   Bouton-Jamespot-DEMO-285-110