Illustration-Jamespot-démarche environnement

Lancement d’une démarche environnementale chez Jamespot

Jamespot s’engage dans une démarche environnementale et responsable auprès de ses clients, ses fournisseurs et ses collaborateurs par le biais d’un audit sur ses consommations d’énergie et la réalisation de son bilan carbone.

La réussite de ce type d’initiatives passe toujours par un engagement fort de la direction. Et c’est le cas pour Jamespot. À son échelle, Alain Garnier, CEO, s’octroie sans détours une part de responsabilité à ce problème du réchauffement climatique (ou de consommation d’énergie). « C’est dans l’air du temps, mais surtout, on a besoin chaque année un peu plus de capacité de stockage de données et de puissance CPU, les data centers ont un impact indiscutables sur l’environnement. » nous dit-il. Et Alain de poursuivre : « Face à ces enjeux, je préfère être acteur que d’en subir les conséquences, je préfère également y voir des opportunités plutôt que des contraintes. »

La mission s’est déroulée au 2ème semestre 2016 et a été confié au cabinet Rhumb Consulting. Elle a consisté en une revue des consommations d’énergie, ainsi que d’un bilan carbone, périmètre I, II et III.

Le poste « data center » en deça des attentes

« On a été surpris des résultats », note Olivier Forcet, consultant chez Rhumb Consulting. « Pour une entreprise dont l’activité principale réside dans l’édition logicielle, on s’attendait à ce que les principaux enjeux résident dans le stockage de la donnée, chez un hébergeur. Or le poste le plus important concerne clairement la consommation d’énergie dans les bureaux liées au chauffage et à l’électricité (hors bureautique), poste qui n’est pas directement en lien avec l’activité de Jamespot.« 

Bilan comparatif des consommations d’énergie Jamespot

Bilan comparatif des consommations d’énergie Jamespot

Il faut dire que s’attaquer au sujet de la propriété des flux dans des infrastructures de partage de données est complexe : cela vise à établir précisément la quote-part énergie et carbone qui revient à chaque client hébergeant ses données dans un datacenter.

Dès lors, l’estimation sur la base d’hypothèses reste la seule méthodologie réaliste vu qu’il n’est guère envisageable d’installer des sondes, même de manière temporaire sur les serveurs du datacenter. Elle reste approximative et possède ses propres limites.

« Néanmoins, on préconise dans tous les cas de faire héberger ses données dans un datacenter », poursuit Olivier Forcet. Les ressources – stockage et puissance de calcul – sont mutualisées, et le but d’un hébergeur est d’optimiser au mieux son infrastructure. On recommande de choisir un hébergeur avec un faible PUE (Power Usage Effectiveness) et dont le datacenter est  alimenté en électricité verte.

3 grandes familles d’action

De ces audits énergie et carbone, il ressort 3 grandes familles d’action que Jamespot souhaite lancer à court terme.

  • Tout d’abord, il va falloir systématiser les bonnes pratiques au bureau : mise en veille des équipements électriques, température de consigne de chauffage adaptée, …. dans une démarche d’amélioration continue.
  • Par ailleurs, la direction a souhaité s’engager dans un programme de neutralité carbone : les émissions qui n’auront pas pu être réduites au sein de Jamespot seront compensées.
  • Le choix du projet de compensation s’est fait de manière collégiale et c’est un projet d’efficacité énergétique en Afghanistan qui a été retenu*.

Enfin, Jamespot lancera dans le courant de l’année 2018 une initiative autour de la thématique de l’éco-conception logicielle visant à utiliser de manière raisonnée les ressources lors de la programmation :  optimisation des appels mémoire, restriction des fonctions gourmandes en accès disques et réseaux par exemple.

Des valeurs partagées par les collaborateurs

Cette initiative a particulièrement été appréciée des collaborateurs Jamespot qui étaient nombreux à la restitution de la mission malgré des agendas très chargés.

Jamespot ne souhaite pas en rester là et souhaite que cette démarche puisse s’inscrire dans la durée. Rendez-vous donc très prochainement pour des résultats que nous espérons très encourageants !!

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site de l’ADEME