8 réflexions avant le lancement d’un réseau social d’entreprise

Comme tout bâtisseur qui se lance dans un nouveau projet, vous aussi avez des réflexions à porter en amont de l’appropriation d’une application de travail collaboratif, comme le Réseau Social d’Entreprise.

Nous en avons identifié 8 : les objectifs, les finalités, les attentes, le niveau d’adhésion, la formation, le benchmarking, le budget et l’animation.

1- Les Objectifs

À part qu’ils doivent être smart, malin, leur alignement avec la stratégie de l’entreprise reste de rigueur.

Bien entendu, leur déploiement au niveau opérationnel les garde dans la vision de développement d’activité, avec une volonté de rester au même standard de qualité dans la relation avec ses parties prenantes que ses compétiteurs. Surtout pour un projet réseau social d’entreprise, les objectifs doivent être dans une philosophie start small, think big and build quickly.

start small, think big and build quickly.

2- Les Finalités

Mais concrètement à quoi peut servir un réseau social d’entreprise ? À permettre l’échange d’informations d’une manière formelle afin de transmettre et faire évoluer des pratiques de travail au sein de l’entreprise.

Tout le monde parle de transformation numérique, transition digitale, impact sur l’entreprise. Pour vulgariser ces concepts, le réseau social d’entreprise trouve une place à jouer dans les échanges et dans les effets sur les nouveaux formats de communication. Lors du recrutement de nouveaux collaborateurs appartenant à la génération Z, le RSE apporte la dimension culturelle au sein de l’entreprise. Une manière pour eux de se retrouver dans les modes de fonctionnement de l’organisation.

3- Les Attentes

Que cela soit au niveau de la direction générale, d’un responsable de service ou d’un chef de projet transverse, chaque population voit d’un œil différent ce nouvel arrivant, le réseau social d’entreprise.

Avec notre expérience, nous pensons que tout dépend du niveau de maturité de la direction dans la conduite du changement. Une vision partagée garantira la réussite de l’évolution de son modèle économique et du suivi de tous les collaborateurs. Le réseau social d’entreprise répond à cette nécessité de transformation globale.

Quant aux managers, le RSE est un moyen d’aller plus vite dans la réalisation de leurs objectifs.


4- L’Adhésion

Elle se manifeste par une prise d’initiative pour devenir contributeur, modérateur, responsable d’une communauté des pratiques ou ambassadeur. Sur le devant de la scène tous ceux passionnés par des sujets bien précis, et qui font preuve d’une volonté de partage très importante. Notre retour d’expérience montre les dimensions relationnelles peuvent être multiples : affective, identitaire, comportementale, organisationnelle, fonctionnelle, technique …

Un directeur général qui prépare le lancement d’un nouveau partenariat est dans une dimension organisationnelle, un nouveau collaborateur qui propose une nouvelle solution existante sur le marché est dans une dimension identitaire, un chef de service qui veut capitaliser sur les projets de son équipe par la construction d’un référentiel est dans une dimension technique et ainsi de suite… L’adhésion est alimentée au niveau personnel par la passion et au niveau professionnel par la dimension multi-relationnelle.

5- La Formation

Le partage est intimement lié à l’apprentissage. Une personne qui partage une connaissance qu’il détient est aussi en quête d’un enrichissement par la découverte des nouvelles facettes du sujet ou des thèmes avec lesquels ce sujet interfère. Faire référence à un article, alimenter le débat autour pour approfondir le sujet et construire une base qui permettra de former des collaborateurs ou des partenaires sont autant de fonctionnalités qui se retrouvent dans un réseau social d’entreprise.

Aujourd’hui des connecteurs permettent à une plateforme de gestion de la formation (learning management system) de communiquer avec un réseau social d’entreprise.

formation

6- Le Benchmarking

Avant de démarrer, pendant et même après l’avoir déployé, il y a toujours la tentation de se comparer avec ses concurrents, ses clients, voire rester en veille sur les solutions RSE.

Parce que le marché est en évolution et notre entreprise aussi, les fonctionnalités actuelles d’un réseau social d’entreprise doivent être suffisamment modulables et interchangeables pour évoluer en même temps que l’entreprise et en cohérence avec ses nouveaux besoins.

Toutes les solutions ne sont pas conçues dans cette approche et vous faire accompagner, si besoin par un consultant, dans la rédaction du besoin fonctionnel, apparaît comme une démarche pertinente.

7- Le Budget

À part l’outil en lui-même, le budget couvre l’acquisition, la maintenance opérationnelle, évolutive. Cela signifie que la vie d’un RSE dépend des interactions. Leur qualité se manifeste à travers les contenus, l’expertise des communautés des pratiques, l’affectation des community managers…

Pour vous, il s’agit d’un investissement permanent. Raison pour laquelle la définition des fonctionnalités qui répondent à des objectifs et des attentes clairement définis au début est déjà un investissement utile, car inscrit dans la stratégie de développement de l’entreprise.

8- L’Animation

Le casting des personnes qui s’impliqueront dans le vie quotidienne du réseau social d’entreprise doit être posé lors de la rédaction du cahier des charges. Parce que leur mission couvre plusieurs pans et exige de multiples qualités. Ces personnes porteront la transformation digitale à travers l’appropriation des outils, des pratiques et de toute la culture qui vient avec, quels que soient le département, le service ou l’unité de l’entreprise. Quelles initiatives ces acteurs peuvent-ils porter et avec quelle concrétisation? Premièrement, en interne, leur sensibilité dans le transfert des connaissances que ce soit sur le plan de l’auto-apprentissage, ou dans des mises en situation dans un module de formation en présentiel.

Deuxièmement, en collaboration avec les parties externes : montage d’une téléconférence sur des problématiques remontées par différents acteurs, participation à des ateliers de co-construction, tables rondes lors d’un salon… Cette démarche sera un des garants de la réussite du changement global de l’entreprise par la montée en compétences de chaque collaborateur ou acteur de l’organisation.

Bien entendu nous serons heureux de vous accompagner dans ces réflexions que cela soit dans le lancement d’un projet réseau social d’entreprise ou dans son évolution en cohérence avec celle de votre entreprise.

Testez la solution Jamespot

La solution Jamespot accélère votre travail au quotidien en fluidifiant la communication et le partage d’information.

Testez dès aujourd’hui la solution gratuitement pendant 30 jours.

Bouton test de la solution

Un article rédigé par Virgile Lungu, auteur de nombreux ouvrages autour de la transformation digitale et des réseaux sociaux d’entreprise.