25 mai 2018 : le RGPG devient applicable.

Le 25 mai 2018 verra l’entrée en vigueur du plus important texte législatif européen sur la protection des données personnelles des 20 dernières années. Le Règlement Général sur la Protection des Données sera applicable en lieu et place de la Directive Européenne de 1995.

Les clients Jamespot, par le biais des administrateurs de plateformes, sont responsables des données personnelles qu’ils collectent, gèrent et stockent dans le cadre de leur utilisation du service.

Dès lors, il est de notre devoir de vous accompagner sur le chemin de la conformité pour la partie Jamespot. Petit tour d’horizon de notre console RGPD qui va vous permettre d’être en conformité pour le 25 mai… et au-delà.

Gestion des consentements.

Le premier module de notre console RGPD est le module Gestion des consentements. Pour rappel, l’article 4.(11)  du RGPD définit le consentement comme « toute manifestation de volonté, libre, spécifique, éclairée et univoque par laquelle la personne concernée accepte, par une déclaration ou par un acte positif clair, que des données à caractère personnel la concernant fassent l’objet d’un traitement ».

Avec notre module Gestion des consentements, chaque administrateur peut générer une demande de consentement répondant aux spécificités du réseau d’une part, et aux exigences du RGPD d’autre part.

Par ailleurs, l’administrateur peut accéder à tout moment à la liste des signataires et est donc en capacité d’apporter la preuve que le consentement a bien été recueilli, répondant ainsi à une nouvelle obligation découlant du RGPD.

La console RGPD centralise les consentements des membres de votre plateforme Jamespot.

Cas particulier : gestion des consentements lors d’un import par l’administrateur.

Lors d’un import, ou d’une création unitaire, c’est l’administrateur qui déclare avoir le consentement. Ce consentement est enregistré en tant que tel, à la fois côté administration et sur le profil de l’utilisateur.

Droits exercés par l’utilisateur du service Jamespot.

L’utilisateur peut depuis son profil, via l’onglet Console RGPD :

  • Télécharger l’ensemble de ses données ;
  • Faire une demande de suppression de données ;
  • Faire une demande de modification de données ;
  • Voir les consentements liés à son profil.

Gestion des contacts pour les demandes.

En configurant la console RGDP de la plateforme, l’administrateur peut, s’il le souhaite, renseigner l’adresse mail du Data Protection Officer (DPO) de son organisation. Ce dernier pourra faire un suivi des traitements, des consentements, des demandes de modifications, etc. liés à la plateforme Jamespot.